La nuit n’est jamais complète

Auprès de Niko Tackian, exquise rencontre du #SMEP2017, laissez-vous engloutir par cet abîme de noirceur, ce gouffre lugubre, cette faille abyssale crachotant un jus noirâtre et opaque suivi de quelques papillons charbonneux. Lire la suite de « La nuit n’est jamais complète »

Publicités

Lecture tactile sur livre « en noir »

Il est là, en braille, point saillant sur couverture douce, lecture tactile sur livre « en noir ».

Il est là, enserrant ma main, et c’est une bombe qui, sur son passage, est venue comprimer mes entrailles, éreinter mon cœur, flageller ma chair. Jusqu’à pénétrer mon âme, insidieusement, viscéralement.

Il est la prunelle de ses yeux et désormais la prunelle de mes yeux.

Lire la suite de « Lecture tactile sur livre « en noir » »

#SMEP2017

L’après Saint-Maur en poche, édition numéro 9 📖

Il y eu ces deux jours, passés à arpenter les allées encombrées de ce village d’irréductibles lecteurs où résistent encore quelques dizaines d’affiches multicolores, la griffe de La griffe. Lire la suite de « #SMEP2017 »

Thé ! Un garçon s’il vous plaît 

Thé ! Un garçon s’il vous plaît 🍵🍃

Vous avez commandé un garçon, et une tasse de café surplombé d’un soupçon d’éclats de rire ? Nous avons le regret de vous annoncer que nous sommes depuis peu en rupture de garçon, mais voici sur un plateau le dernier né d’Agnès Abécassis, le bien nommé Café ! Un garçon s’il vous plaît, paru le 10 mai dernier.

Mais dit donc, garçon, je n’avais pas commandé un thé ?

Lire la suite de « Thé ! Un garçon s’il vous plaît « 

Eh bien lisons maintenant !

Eh bien dansons maintenant,

Eh bien dansons, lisons, vivons, rêvons, soyons.

Eh bien, tels des funambules sur le fil de nos vies, vivons, enfin. Et perdons pied, aussi, appliquons nous à trébucher. Pour le geste. Pour l’imperfection.

Lire la suite de « Eh bien lisons maintenant ! »

A la faveur du brouillard

Au cœur d’une vallée bordée de montagnes, telle une épidémie il s’insinue dans la communauté. Il, il est le mal, puis la peur, le soupçon. Alors, à la lueur des bougies et des chats en peluche, tous, à défaut de justice, se cherchent un monstre, un méchant, un coupable.

Lire la suite de « A la faveur du brouillard »

Les gentilles filles vont au paradis, les autres là où elles veulent

A trente ans à peine, Zoey n’a pas une vie si compliquée. Non, jeune cuisinière et professionnelle de la tarte au citron façon Nana, elle est aujourd’hui traiteur new-yorkaise, et à son propre compte. Son amie Sally, qui est aussi son assistante, aime beaucoup Dalton, le frère de sa patronne, et donc son frère. Adrian est son meilleur ami, même si sa vieille tante Vic aimerait les voir tous deux amoureux. Et il y a aussi sa mère, Fran, pas très commode, et sa grand-mère, Nana, qui lui a tout appris, à tout le moins en cuisine. Sans oublier le chat, Sushi, à qui, à la nuit tombée, elle confie le moindre de ses secrets.

Une vie pas si compliquée, me direz-vous, à peine mouvementée peut-être, trépidante à l’évidence, chahutée dirons-nous.

Lire la suite de « Les gentilles filles vont au paradis, les autres là où elles veulent »

Dis-moi que tu mens [concours inside]

Tout commence par un mensonge. De ceux que l’on fait tous, pour embellir la vérité, enjoliver les apparences, teindre la réalité de mille couleurs plus chaudes, impressionner nos proches comme cette vieille connaissance croisée au hasard de la vie.

Tout commence par un mensonge, un faux-semblant, rien qu’un bobard, une salade, un non-dit.

Lire la suite de « Dis-moi que tu mens [concours inside] »

Aurore de présidentielles

À l’aurore des présidentielles, à l’aube du premier tour des présidentielles de l’an 2017, nébuleuses au possible, de ces pages, de ce polar narré par Alexis Aubenque, de cette enquête by Tracy Bradshaw et Nimrod Russel, je retiendrai une phase. Lire la suite de « Aurore de présidentielles »

Loft Story Vs. Criminal Loft

Ils sont huit, huit condamnés à mort, sélectionnés puis enfermés entre les quatre murs d’un loft décati, hier sanatorium. Ils sont huit, filmés nuit et jour, et leur réhabilisation ne tient qu’à une retransmission télé, leur destitution qu’au vote d’un public asservi, sous le joug de deux présentateurs qui, en quelques envolées lyriques macabres, dopent sans fin son appétence morbide.

Lire la suite de « Loft Story Vs. Criminal Loft »