Aux merveilleux de Tamia et Julia

En ce mardi 28 février 2017, les horloges du tout Paris affichent à peine 18 heures. Au cœur du 10ème arrondissement, Tamia et Julia, heureuses mamans de La thé box et Sœurs de thé, m’attendent. Elles nous attendent.

Lire la suite de « Aux merveilleux de Tamia et Julia »

Publicités

Nous irons cueillir du thé

Mercredi 19 avril, il est 18 heures lorsque je me rue dans les rues de Paris, tentant en vain d’échapper aux meetings politiques qui font loi en ces temps de présidentielles.

Mercredi 19 avril, il est 18 heures 10, je me précipite devant le 6 rue du Moulin Joly, Paris 11ième, où ma bande de Teasters est déjà attablée.

Mercredi 19 avril, il est 18 heures 15, et je m’en vais cueillir du thé chez Cueillette Coftea Shop.

Lire la suite de « Nous irons cueillir du thé »

La QuintEssence des tanins

En ce 19 novembre de l’an 2016, nous étions quelques uns, quelques théophiles accomplis, venus nous régaler de la QuintEssence des tanins.

En ce dimanche en 19, j’y étais moi aussi. J’étais présente, impatiente et intimidée, devant le n° 3 de la rue Poissonière, en plein cœur du deuxième arrondissement de Paris.

En ce dimanche, j’allais assister participer à un Atelier déjeuner mets thé et vin animé par Carine Baudry, Madame, aromaticienne passionnée et passionnante, et son acolyte du jour, Mr Géric Boutemy, tenancier de cette authentique comptoir gourmand nommé G.IV et de sa cave envoutante.

Lire la suite de « La QuintEssence des tanins »

Hyvää Joulua !

Pour l’unique plaisir des yeux, partir en Laponie, partir en forêt, partir en thé, et, en la galerie KOGAN, reproduction somme toute semblable à la demeure du Père Noël, se délecter de Laponic essences boisées.

Vivre en thé, vivre au futur, retour vers le 25 décembre de l’an 2016 où déceler, en quelques boîtes subtilisées en forêt, une Collection baptisée 25 décembre Laponic.

Lire la suite de « Hyvää Joulua ! »

Also known as Cape and Cape

African House of tea, also known as Cape and Cape, is a promise of a trip across the plains of Africa, into a single Cup of African Tea.

Maison de thé d’Afrique, aussi connue sous le nom de Cape and Cape, est la promesse d’un voyage par delà les plaines du Cap, devenue, en une tasse de thé aussi brute et intense que luxuriante et luxueuse, photographie des terroirs d’Afrique.

Lire la suite de « Also known as Cape and Cape »

Kodama, ou l’esprit du théier

Kodama,

Kodama, alias l’esprit de l’arbre,

Kodama, à mes yeux, l’esprit même du théier,

Kodama, salon de thé parisien, né de l’esprit de deux alchimistes infuseurs répondant aux prénoms de Martin et Vincent.

Kodama, tout esprit soit-il, a, depuis le 30 septembre 2015, pris ses quartiers au 30 de la rue Tiquetonne dans le deuxième arrondissement de Paris.

Lire la suite de « Kodama, ou l’esprit du théier »

Par Miremont sans merveille

Miremont, affichait l’enseigne boisée,

Miremont et merveilles, avait été la promesse,

Miremont et merveilles, avait-on imaginé,

Miremont sans merveille, fut finalement le moment,

Miremont sans l’once d’une merveille, fut en somme l’instant,

Miremont sans frugale merveille, fut décisivement l’espace temps, si faussement théiné,

Lire la suite de « Par Miremont sans merveille »

Jeux de paires pour un coup de Maîtres !

Jeux de Maîtres, jeux de mémo pour théologistes gourmands, jeux de paires #TOxPHP.

t-o-by-lipton-pierre-herme-masterclass-toxphp-1

Mardi 9 septembre 2016. Quand les aiguilles des horloges et montres du tout Paris ont affiché 12h30, nous étions 9, rue Fortuny, en plein coeur du 17ieme arrondissement de Paris, à exhiber un large sourire empreint de stress et d’excitation. Nous étions 9, aux avants-postes, embusqués face à l’atelier du Chef Pierre Hermé. Nous étions 9, enjoués, prêt à jongler entre théine et macaron, prêt à spéculer sur quelques mariages sucrés dans ce jeu endiablé intitulé Masterclass thé et macaron.

Lire la suite de « Jeux de paires pour un coup de Maîtres ! »

Kama-iri cha, la torréfaction par M. Yôichi Kôrogi

Le kama-iri cha,

Le Kama-iri cha, procédé ancestral de torréfaction des feuilles de thé au chaudron, importé de Chine vers l’île de Kyûshû, au Japon, dans la première moitié du XVème siècle.

Le Kama-iri cha, procédé à la fois chorégraphique et méthodique, ne représentant toutefois que 3 % de la production de thé vert au Japon.

Le Kama-iri cha, par M. Yôichi KÔROGI, l’un des meilleurs maîtres de thé du Japon, primé 14 fois par le ministère de l’agriculture au Japon.

Mais le Kama-iri cha, à la parisienne, dans l’antre de la belle et japonisante Lupicia.

 

Au chaudron !

Lire la suite de « Kama-iri cha, la torréfaction par M. Yôichi Kôrogi »