Winter is coming

L’hiver vient, l’hiver est, l’automne, lui, s’en est allé.

Que les feuilles et la neige tombent au dehors, que le vent glacial m’immisce en nos demeures, peu importe, entre nos mains un Velouté d’automne, perpétuant sur nos papilles le songe d’une saison cocooning et chaleureuse.

Lire la suite de « Winter is coming »

Kama-iri cha, la torréfaction par M. Yôichi Kôrogi

Le kama-iri cha,

Le Kama-iri cha, procédé ancestral de torréfaction des feuilles de thé au chaudron, importé de Chine vers l’île de Kyûshû, au Japon, dans la première moitié du XVème siècle.

Le Kama-iri cha, procédé à la fois chorégraphique et méthodique, ne représentant toutefois que 3 % de la production de thé vert au Japon.

Le Kama-iri cha, par M. Yôichi KÔROGI, l’un des meilleurs maîtres de thé du Japon, primé 14 fois par le ministère de l’agriculture au Japon.

Mais le Kama-iri cha, à la parisienne, dans l’antre de la belle et japonisante Lupicia.

 

Au chaudron !

Lire la suite de « Kama-iri cha, la torréfaction par M. Yôichi Kôrogi »

Compotée théinée fraise & rhubarbe

Bonjour à toutes et tous,

Thé mon oolong s’associe à L’été aux fourneaux pour vous présenter L’été fruithé.

 

Recette de juillet : Compotée théinée estivale, compotée fraise & rhubarbe by Lupicia

Lire la suite de « Compotée théinée fraise & rhubarbe »

L’heure du thé

Chers amis,

Vous le savez,

Thé la journée, thé la nuit, le thé n’a pas d’heure ..

Lire la suite de « L’heure du thé »

Sakura Ohanami ou la contemplation des fleurs de cerisiers

Bonjour à toutes et tous,

En ce printemps si fébrilement mais si joliment ensoleillé, traditionnelle période Sakura Zensen, il est de coutume, joliment nommée Sakura Ohanami, de contempler les fleurs de cerisiers.

Lire la suite de « Sakura Ohanami ou la contemplation des fleurs de cerisiers »

Trois ans sur la roche, et la promesse d’un vœu exaucé

Chers amis,

Faites un vœu, là, de suite, sans une once de réflexion et de doute .. pensez y simplement très fort et faites un vœu ..

Faites un vœu et, lentement, dans un geste aliant quintessence de l’esprit et finesse de sa représentation, dessinez fébrilement un œil joli à cette poupée de papier mâché appelée Daruma.

Lire la suite de « Trois ans sur la roche, et la promesse d’un vœu exaucé »