On m’appelle Marcel

M’sieurs Dames,

« On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais celle qui m’ensorcelle, c’est cette sacrée théine.
On m’appelle Marcel, le cœur fier et j’le prouve !
On m’appelle Marcel, si on me cherche on me trouve ! »

 

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, juste une théière jolie, une théière transparente.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, juste une théière en verre, et son filtre en inox.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, juste une théière Bodum, une théière à piston.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais celle qui m’ensorcelle, c’est cette sacrée théine.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais celle qui m’ensorcelle, c’est cette sacrée Déesse en fer de la Miséricode.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais celui qui m’ensorcelle, c’est ce sacré oolong arrivé du Fujian.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais celui qui m’ensorcelle, mais ce sacré Anxi Tie Guan Yin oxydé à 10 %.

On m’appelle Marcel, le cœur plein de théine et j’le prouve !

On m’appelle Marcel, si on me cherche on me trouve, car subsiste dans mon sillon l’empreinte olfactive du oolong, frêle vestige d’une fragrance oolonguée végétale et beurrée !

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, simplement pistonné pour vivre un beau moment auprès d’un opulent oolong végétalement et crèmeusement fruité.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais celle qui m’ensorcelle, c’est cette Déesse oolong, huile veloutée glissant sur le palais puis explosant en bouche.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais j’ai connu l’étincelle de l’instant théiné suivi de la tonitruante détonation d’une bombe nommée oolong.

On m’appelle Marcel, je ne suis pas du grand monde, mais celle qui m’ensorcelle, c’est cette sacrée théine.

On m’appelle Marcel, le cœur théiné et j’le prouve !

On m’appelle Marcel tea press, si on me cherche on me trouve !

 

Copyright gauloisement fou, Marcel in Main basse sur la Joconde, le casse du siècle au Parc Astérix
Miséricordieuse déesse de fer, à retrouver par 
ici, et au Palais des thés
Théière à piston nommée Marcel, 
Bodum

 

A tout bientôt,

Thé mon oolong

Publicités

10 commentaires sur « On m’appelle Marcel »

  1. J’aime son allure débonnaire à ce bon Marcel! Et cet Oolong dont il est si fier ne pourrait pas être mieux choisi! Je me régale rien qu’en lisant cette prose et en observant cette liqueur aux reflets si brillants.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ce bon vieux Marcel nous en aura fait voir, mais je lui devais bien ça, une première rencontre avec un beau oolong. J’avoue avoir hésité entre un Anxi ou un Gui fei.. et je me suis dit que je gardais mon Gui Fei pour des infusions multiples 😜. Merci beaucoup pour ce petit mot qui me touche profondément 😳😚. Tiens, prends quelques effluves beurrées, c’est cadeau 🎁

      Aimé par 1 personne

Laisser un commenthére

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s