Prêt .. Infusez, bouquinez !

Bonjour et bienvenue,

Nous n’attendions plus que vous ..

Prenez place ..

Installez vous bien confortablement, le canapé est sur votre gauche.

Installez vous, je m’éclipse, un instant, quelques instants, juste le temps de vous préparer une tasse de thé fumante.

Installez vous et choisissez votre livre, la bibliothèque est elle sur votre droite. Si je peux me permettre de tout de même vous donner un conseil, choisissez-le bien, il vous accompagnera durant ce moment que vous allez passer en ma compagnie.

De mon côté, je vous conseille tout particulièrement l’Amant japonais, issu de la plume d’Isabel Allende et publié chez Grasset.

Mais allez y, allez y, vite, moi je file, le thé n’attend pas.

Vous avez choisi votre litthérature, une vraie madeleine de Proust, alors partons, une tasse par chapitre, un thé par chapitre ..

image

Mais avant tout, délectons nous d’un joli joli poème théiné ..

image

Et maintenant ..

Prêt, infusez, bouquinez ..

image

 

Chapitre premier, c’est le début de l’histoire, le lent commencement d’une nouvelle Histoire. Et puisque les histoires ont toutes leur part de beauté, aussi fugace soit-elle, débutons par un admirable oolong, qui, dit-on, a le pouvoir de nous faire prendre la plume.

image

Un premier chapitre tout en élégance, Mrs Figg fait son apparition et place aux longs paragraphes descriptifs.

image

Beau oolong, il est d’abord oolong à la figue, mais, parce que le commun des mortels le connaît bien trop déjà, il devient en Mrs Figg oolong à la figue rehaussé d’une touche d’originalité en la présence du géranium.

image

Nuances de vert est le oolong, nuances de violet sont ses arômes, que viennent connoter quelques pétales de mauve.

image

Extrait de ces feuilles roulées, un parfum floral et fruité. Si le géranium se laisse d’abord approcher, puissamment floral, la figue ne tarde pas.

Tout le monde à l’eau, la description c’en est assez, l’action n’attend pas. 4′ à 90° .. juste le temps d’un paragraphe encore.

Lecteur, pose ton nez sur ces feuilles développées dont émane un subtil parfum végétal, rapidement dominé par la figue.

Puis, lecteur, pose tes lèvres sur ta tasse qui oscille entre brun clair ou foncé selon l’inclinaison de ton regard, pose tes lèvres sur cette tasse aux douces fragrances fruitées et subtilement florales. Hume donc cette première note de figue puis apprécie ensuite ce léger parfum floral.

En bouche, voilà que tu ressentiras une première saveur florale, une première note de géranium, légère et fugace, laissant place à une figue persistante en bouche. Ronde, soyeuse et ample en bouche, Mrs Figg, en toute légèreté, glissera sur ton palais.

En toute subtilité, Mrs Figg, harmonie du thé et des saveurs.

Quand la figue rencontre le géranium, l’une devient le fruit enveloppant de velours le second ..

 

Chapitre deuxième, plus narratif, plus romantique, du romantisme allemand cultivé au thé des écrivains.

image

Le romantisme est chocolat fruité, le romantisme est un thé noir chocolat, gentiane, mangue et citron vert.

image

Romantique au premier regard. Ses feuilles de thé noir brisé, que l’on dirait népalaises, sont accompagnées de fleurs jaunes, et de morceaux de fruits desquels émane un puissant parfum de chocolat surplombant toute autre émanation, qu’elle soit florale ou fruitée. Le citron vert, en compagnie de son acidité, se battent pour, en toute toute dernière note, titiller nos nez d’une subtilité que l’on n’attendait plus.

image

Le romantisme n’est plus ce qu’il était, mais laissons lui une chance. Verdict dans 4′ après une violente noyade, 90° pour ne pas se laisser dominer par nos émotions.

A la sortie, des feuilles brisées, certes, mais bien développées, parfumées au thé noir, qui ressort ici de toutes ses forces, avant de devenir coupable et acide. Le chocolat, lui, s’est fait la malle, laissant simplement derrière lui un très léger parfum.

Mais il reviendra. De l’eau passée de transparence à puissamment brune, s’exalte désormais une fragrance chocolatée, néanmoins surplombée par une note fruitée, fraîche et acide.. Le citron vert, lui, toujours présent.

En bouche, le chocolat citronné et acide laisse rapidement place au thé noir corsé et charpenté, et, selon moi, toujours originaire du Népal.

Long en bouche, il laisse cependant apparaître une note tannique, astringente et, agrémenté du chocolat, puissamment amère.

Décidément, le romantisme n’est plus ..

 

Chapitre troisième, Paul et Virginie ne font plus qu’un et voici donc que Mrs Figg nous révèle enfin son prénom !

Paul et Virginie, association de thé noir aux arômes de vanille, caramel, framboise, groseille, fraise et cerise.

image

Paul et Virginie, un thé noir brisé au parfum intense de sirop pour la toux et à la frangrance intensément caramélisée, laissant peu de place aux fruits rouges qui se cachent derrière cet enrobage caramel.

image

Paul et Virginie, voyons ce qu’ils deviennent après 4′ d’infusion à 90°.

Paul et Virginie, feuilles noires brisées désormais noyées et parfumées aux fruits rouges acides intensément caramélisés. Derrière une note toujours présente de sirop pour la toux, que l’on a tous dû se gaver enfant, une petite groseille pointe son nez, et son parfum me rend heureuse.

Paul et Virginie s’en sont allé et ont laissé derrière eux une sombre liqueur brune puissamment caramélisées. Ils ont emporté les fruits rouges !

Paul et Virginie nous ont quitté, mais reste en bouche une première note fugace de thé noir, suivie d’une note caramélisée enrobant les fruits rouges acides. Et cette sensation de sirop pour la toux qui n’en fini pas de me hanter .. Y aurait-il un lien de parenté entre le laboratoire pharmaceutique et Dammann Frères ?

Charpententé et corsé, un bonbon aux fruits rouges caramélisés ..

 

Chapitre quatrième, c’est le temps de l’émotion, le temps des larmes qui coulent sur le papier, une tisane pomme, cynorhodon, hibiscus, eucalyptus et menthe poivrée à la main.

image

Des plantes, des feuilles brisées de menthe poivrée, des fleurs d’hibiscus et des morceaux de pommes, un parfum de menthe poivrée et d’eucalyptus légèrement fruité, de quoi j’espère sécher nos larmes.

image

Entre nos larmes, une infusion à 95° pendant 7′.

7′ à pleurer à chaudes larmes, et un parfum de menthe poivrée et d’eucalyptus s’échappe de l’infusion.

image

De notre tasse devenue orangée, c’est un parfum de menthe poivrée, d’eucalyptus et de cinorhodon qui nous prend au nez et nous pique les yeux.

image

Séchons nos larmes, et buvons malgré l’émotion, buvons cette tisane aux arômes de menthe poivrée piquante enrobée par l’eucalyptus.

Pommes, pommes, ne les cherchons plus, elles se sont enfuies devant la vigueur de la menthe.

Émotion de Michel Pierre, émotion partagée et menthe poivrée piquante qui nous arrachera quelques larmes ..

 

Chapitre cinquième, en compagnie de Nunshen, voyage de noce dans la Vallée du Nil et dîner aux chandelles au bord de l’eau, un thé vert de Chine, rose, jasmin et bergamote dans nos mains.

image

Petit sachet de tissu ne demande qu’à grandir, il renferme un thé vert accompagné de pétales de rose, puissamment floral. Émane de ce sachet un agréable mais néanmoins puissant parfum de jasmin, suivi d’une légère légère fragrance de bergamote.

La nuit tombe sur le Nil .. Nous ne voudrions manquer le coucher du soleil, rapide infusion 3′ à 75°.

Infusées, les feuilles exaltent un parfum de bergamote surplombé d’une note de jasmin, laissant derrières elles une liqueur jaune orangée semi-claire humant elle aussi la bergamote surplombée de jasmin.

Sur le palais, la vallée du Nil s’étend, tout en floraison. Entre puissante de la bergamote et légèreté du jasmin, entre rondeur première et fraîcheur jasminée, le Nil devient torrent de thé vert frais et aigu.

Dans la vallée du Nil coule un thé vert dans lequel virevoltent et virevoltent les fleurs au vent ..

 

Chapitre six, ce sont les dernières lignes, la fin d’une belle histoire.

Juste le temps d’une infusion au thé vert, maté, ananas et cranberry, le temps tout juste de plonger ces feuilles broyées aux arômes de maté et d’ananas dans une eau à 75° 4´ durant.

image

Après cette dernière noyade, s’échappe une note de maté puissant, quelque peu végétal, accompagné de morceaux croquants d’ananas acide.

4′ et l’eau devient jaune, développant cet identique parfum de maté, d’abord, puis d’ananas, de plus en plus puissant.

Court en bouche mais fruité et puissamment ananassé.

Ligne fruitée et douce, arôme ananas sur lit de maté ..

 

Chapitre septième, il se fait tard, nous sommes tous fatigués, il n’y aura pas de dernière tasse. Ça tombe bien, le smokey lapsang et moi sommes les meilleurs ennemis du monde, il ne pourra pas finir dans ma tasse.

image

Lui et moi, moi et lui, il fumait trop, je ne souhaitais pas lui faire tant de mal mais .. C’est sans issue, c’est terminé ..

 

Après l’émotion de ces dernières lignes, viendra sans nul doute possible un prochain envoûtement.

Theiné ou non, l’amour se cache, et sur notre chemin il se faufile pour nous surprendre, encore et encore. Il attend juste que propice soit le moment.

Indéniablement envouthée, éternellement envouthée ..

 

Envouthé, vous le serez, quand ce chasseur de thé fera son œuvre, encore et encore, mois après mois.

Envouthé, chaque fois, chaque mois, 19,90€ et un cadeau que l’on fait ..

 

À tout bientôt, puisqu’avril va déjà pointer le bout de son nez printanier,

Thé mon oolong

Publicités

14 commentaires sur « Prêt .. Infusez, bouquinez ! »

      1. Ahhhhhhh courage ! Je connais ça, c’est un dur moment à passer.. essayer d’éviter les spoils via IG, ne pas en parler aux amis et leur demander de se taire, et savoir quelle attend, dans sa boîte en carton, seule … alors qu’elle a tant de thé à nous faire découvrir 😊😊

        Aimé par 1 personne

      2. Bon… Déjà les premiers jours c’est écrits de concours donc je n’y penserai pas. Puis les jours suivants je serai à la campagne, l’occasion (peut-être !) de décrocher un peu. Mais ça va être dur quand même !

        J'aime

  1. Belle box, cependant un peu cher il vaut mieux ne pas juste être buveur occasionnel de thé pour la prendre 😊 Du coup elle te correspond bien, si ce n’est pour le petit dernier cette fois 😉

    J'aime

  2. Coucou! Premier article que je lis sur ton blog et je ne suis pas déçue je savais que ce serait un beau blog et je découvre une plume superbe pour décrire ces thés (j’avoue être très sensible à la description du thé et à l’avis de l’auteur car c’est ce que je recherche dans un blog parlant thé). Tu n’aimes pas le Lapsang à ce que je vois, nous ne nous retrouverons pas là dessus car j’adore pour ma part 🙂 Aller je file lire d’autres articles.

    Aimé par 1 personne

  3. Le Smokey Lapsang est l’un de mes préféré de chez Dammann, mais après je peux comprendre que tous les gouts sont dans la nature et que les thés fumés ne soient pas les plus simple à aborder 🙂
    Certains thés m’interpellent grandement et mériterai bien quelques interets supplémentaires… A méditer

    Aimé par 1 personne

    1. Je dirais même inabordable pour le lapsang .. Avec moi du moins. Mais effectivement je comprends que ça plaise aussi, les goûts et les couleurs ne se discutent pas 😉. Si tu veux que l’on médite ensemble … 🙂🙂

      J'aime

Laisser un commenthére

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s