Inspecteur Chakai, à la recherche des arômes perdus 

Bonjour à tous,

Il faut que vous sachiez, en mars, le Club des théinomanes anonymes est devenu Inspecteur Chakai, à la recherche des arômes perdus.

image

Et ne fuyez pas, c’est trop tard, à partir de cet instant, vous êtes placé en garde à vue pour vol et recèle d’arômes théinés. Vous pourrez faire appel à un médecin si toutefois cette sensation de manque de cette molécule appelée théine, bien connu des adhérents au Club, devenait oppressante. Vous pouvez garder le silence, tout ce que vous direz pourra désormais être retenu contre vous.

24 heures ..

24 heures de garde à vue en compagnie de l’Inspecteur Chakai, 24 heures d’un long interrogatoire, 24 heures pour choisir sa défense et décider de plaider coupable ou non coupable, 24 heures pour savoir si vous passerez le reste de vos jours enfermé dans une lugubre cellule sans une pincée de thé pour le goûter ..

Et pour la police scientifique du thé, 24 heures pour analyser chacune des preuves récoltées sur la scène de crime ..

24 heures, nous avons 24 heures pour vous innocenter, 24 heures pour retrouver le véritable coupable, 24 heures pour démasquer le voleur d’arômes.

24 heures, n’attendons plus une seconde.

Le thé n’étant qu’un indice parmi tant d’autres, il nous faudra reconstituer les saveurs et snifer, renifler, humer .. En un mot, respirer, respirer le thé et retrouver ses arômes envolés.

Nez, prêt, partez ..

 

Scène de crime numéro 1, nommée pour l’occasion Thé mystère n° 1.

image

D’un simple regard, ce thé noir semble triste, ses feuilles brisées sont terriblement seules, définitivement solitaires. Aucun indice, nous ne trouverons aucun indice.

Mon nez doit opérer. Il renifle une fragrance d’alcool, tiens donc, le coupable aurait-il ingurgiter une forte dose de chocolat Mon chéri, était-il sous l’influence de l’alcool ? Non, seconde indice, c’est un fruit, un fruit bien mur, de la poire ou de la banane.

image

A l’infusion, 4′ à 90°, pauvre thé noir, il est brisé et sent encore l’alcool, mais l’alcool puissamment fruité et piquant, une eau de vie à la poire ou à la banane bien mûre. Le coupable n’aurait donc pas mangé que des Mon chéri ..

image

Liqueur foncée, à l’odeur alcoolique et fruitée. En bouche, le thé noir domine la première note, puis devient fruit. Poire, banane .. Pic, nic, douille .. Fruit persistant en bouche et liqueur corsée, ce thé brisé reprend soudain vie.

Verdict : un thé noir à la banane.

Mon client n’est pas coupable, rendez lui la banane !

 

Seconde scène de crime, Thé mystère n° 2.

image

Nul doute que le seul témoin encore présent sur la scène à l’arrivée de la police du thé est un thé noir, un thé noir lui aussi brisé par le désespoir, qui pourtant semble fort et corsé. Mais, cher thé, ne perds pas espoir, cette fois le voleur a laissé des traces. Ce thé renferme quelques petites feuilles vertes brisées et de petites pétales de bleuet.

Second indice, ce parfum fruité, évoquant les fruits rouges acides.

image

A l’infusion, 4′ à 90°, un thé toujours brisé, pourtant j’en suis sûre, il y a ici des fruits rouges, des fruits rouges bien acides.

image

Et la liqueur ne me contredira pas. Elle est très foncée et hume le thé noir avant de révéler ses arômes fruités. Nul doute, ce sont toujours des fruits rouges.

image

En bouche enfin, on sort LA preuve .. Le thé noir corsé se développe puis laisse place à une note fruitée, fraîche et acide sur le palais. De corsée, la liqueur devient coulante. Et ces arômes, ce sont des fruits rouges, c’est au moins un fruit rouge.

Verdict : un thé noir aromatisé à la myrtille et au sureau dans lequel nagent quelques pétales de bleuet.

Mr mon client, on va vous sortir de là, la myrtille n’est qu’un indice, un délicieux indice, quelque peu acide et subtilement fruité ..

 

Troisième scène de crime, sur la porte une inscription : Thé mystère n° 3.

image

Lui, c’est un thé vert type Mao Feng. Ses feuilles brisées et roulées sur la longueur dévoile une fragrance de menthe puissante et piquante puis quelques notes de citronnelle.

image

Nul autre indice, alors sans sourciller, 3′ à 80°.

image

Développées, les feuilles vertes parfument mon nez d’un puissant parfum de menthe, une menthe poivrée et piquante.

Liqueur jaune, dévoile nous tes secrets .. Dévoile ton parfum de menthe, quelque peu moins puissant et piquant qu’il ne l’était auparavant .. Dévoile tes arômes de menthe puissante en bouche, une menthe fraîche et piquante surplombée d’une légère citronnelle, une menthe poivrée conférant à la liqueur cette fraîcheur aiguë.

Verdict : un thé vert de Chine aux arômes d’orange, de citron, de menthe, de menthe poivrée, de gingembre et d’aloe vera.

Ce voleur d’arômes ne reconnaîtra pas encore ses tords, il cache sa culpabilité en laissant derrière lui une forte odeur de menthe ..

 

Scène de crime numéro 4, Thé mystère n° 4, il nous faut désormais trouver un indice, pour qu’enfin éclate la vérité.

image

Sur cette scène, un thé vert de Chine type Sencha, quelques pétales de fleurs et morceaux de fruits rouges. Se dégage un parfum gourmand, frais, puis enfin piquant.

Je n’imagine qu’une chose, ce voleur d’arômes a mangé un quatre quart aux fruits confits.

image

3′ à 80° pour en avoir le coeur net.

image

Puissance fraîche et aiguë du thé vert enveloppante, l’on ne trouvera dans ces feuilles bien développées aucun nouvel indice.

Place à notre dernier espoir, la liqueur, à l’allure jaune à verte claire et au parfum léger et fugace.

Doux, léger et court en bouche, ce mystérieux thé est fugace comme le sont ses arômes. Pensez bien que, face à ce redoutable voleur d’arômes bien connu du monde du thé, notre joli Sencha n’a rien pu faire, il a dû les laisser s’envoler ..

Seul et dernier indice, du fruit, du fruit, et une note de fruits confits en de bouche.

Verdict : un thé vert de Chine aux arômes de fraise, de mûre, de cassis et de cerise, parsemé de pétales de rose et de morceaux de fruits rouges lyophilisés.

Acquittez donc mon client, sa seule faim associée à ces fruits lyophilisés l’ont fait imaginer un délicieux quatre quart aux fruits confits.

 

Scène de crime numéro 5, Thé mystère n° 5 .. Dernière scène de crime, nous devons le démasquer, il en va de la survie de la société théinée.

image

La chance est de notre côté, c’est un oolong, un oolong oxydé aux feuilles roulées et au parfum fruité de la poire juteuse, rondement floral.

image

Je ne peux résister à lui soutirer de précieux indices. 85° la tête sous l’eau, et 4′ plus tard, sous son aspect joli, il se libère, lui intensément oolong, au puissant parfum oolongué avant de relever quelques notes fruitées et florales.

image

Once d’espoir, nous devons le coincer, pour l’honneur, pour la passion du thé. Examinons donc cette liqueur, brune claire, parfumée de oolong divin et, plus tard, parfumée d’une note fruitée associée à une poire juteuse et florale.

image

Coulante, ronde en bouche, soyeuse, souple, moelleuse et florale, liqueur divine.

L’harmonie du oolong et de ce fruit intensément floral envoie finalement valser tous mes soupçons, sa longueur en bouche libère ma parole, oolong, je sais que tu ne peux être complice de ce crime odieux. Le voleur d’arômes n’est donc pas parmi nous.

Verdict : oolong à l’orchidée.

Verdict final : mesdames et messieurs les jurés, le Club des théinomanes anonymes a encore frappé, et il a frappé fort .. Mais nous l’avons démasqué, Inspecteur Chakai, c’est lui le voleur d’arômes !

 

Quant à moi, j’ai un autre client, une autre enquête à élucider, un autre criminel à démasquer, un autre secret à percer, celui de la mythique Collection Noire.

La chasse aux arômes n’était qu’un coup d’essai .. plus coriace est Guillaume Foki, qui nous transporte dans une véritable chasse à l’homme, entre trafic d’oeuvres d’art, partie d’échecs et monstruosité de l’Histoire nazie.

image

Détenteur de la mythique Collection Noire, votre secret ne sera bientôt plus ..

 

Il frappe chaque mois, le Club Chakai, le Chakai Club, et réussira à vous démasquer, vous, accro de la théine.

Abonnement curiosithé ou découverte .. à partir de 11,50 €

 

À tout bientôt,

Thé mon oolong

Publicités

8 commentaires sur « Inspecteur Chakai, à la recherche des arômes perdus  »

  1. Joli enquête ma chère Watson ^^ Décidément, chaque post est une histoire, une invitation nouvelle, c’est très plaisant et agréable à lire je te le redis 🙂 Et tu sembles y prendre tant de plaisir, ce petit blog est vraiment le complément idéal qu’il te fallait je pense 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commenthére

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s