Nous irons cueillir des fraises

Bonjour à toutes et tous,

Prêt ?

Imaginez le printemps, puis l’été, le jardin, le soleil, et ces fruits rouges qui le parsèment ..

Voyez enfin ces fraises qui rougissent au moindre regard, ces fraises juteuses et sucrées que l’on agrémenterait à sa guise de sucre, de chantilly, de basilic ou de crème fraîche ..

Et maintenant, imaginez ces mêmes fraises dans nos tasses.

Voilà, vous êtes chez Lupicia, maison de thé aux boîtes colorées et parfumées qui a imaginé, pour le printemps, deux thés, avec pour ingrédient principal la fraise tochiotome.

Et puisque l’on ne se connaît pas encore assez, vous et moi, vous et eux, eux et moi, place à quelques présentations.

Lupicia, c’est d’abord une maison de thé fascinante, dans laquelle on est attiré par de sublimes petites boîtes rondes et colorées, et de laquelle on ne ressort pas avant d’avoir posé nos yeux, puis nos nez, sur quelques rondes boîtes qui libèrent leurs effluves parfois fruitées, parfois iodées, parfois boisées ..

Et chaque saison, Lupicia c’est des éditions limitées. À noël, j’ai craqué sur une boîte noëlienne nommée Jingle Bells, un thé noir aux saveurs de raisin et de vin mousseux. Vin, thé noir, il ne m’en fallait pas plus. Mais trêve d’alcool, nous sommes ici pour fêter le printemps, revenons au printemps.

A cette époque printanière, Lupicia a donc lancé de nouvelles éditions limitées, deux thés aux saveurs fruitées et sucrées, deux thés à la fraise, l’un sur une base de thé vert et le second sur une base de thé noir… J’ai nommée fraise tochiotome, vert ou noir.

 

Pour tout dire, c’était un samedi, nous étions deux, en toute insouciance, pensant ressortir les mains vides, et puis, à force de sniffage intense, Unbouquindanslatasse a emporté le tochiotome vert et le tochiotome noir a pris place dans ma théinothèque.

Un deal de thé plus tard, en avant, on goûte !

Commençons par le thé noir.. Ma drogue à moi (quand je n’ai pas de oolong à portée de main).

Vous sentez, dites, vous sentez ces saveurs, les mêmes que lorsque l’on plonge ses mains dans le panier de fraises juteuses pour les ressortir rougies, un air honteux sur le visage .. Eh bien posez votre nez sur ces feuilles, ce sont les mêmes parfums qui s’en dégagent.

Au nez, se dégage un doux parfum de fraises juteuses et sucrées, un parfum qui évoque l’été. C’est sucré, très aromatique.

On reste toutefois circonspect devant ces petites billes noires, un thé du Kenya réduit en poudre puis aggloméré.. Des feuilles brisées agglomérées sous forme de petites billes, en somme. Très bien, ça me laisse pantoise, mais puisque ça sent divinement bon l’été, de petites billes ne réduiront pas en miettes ce voyage qui nous attend.

Et puis, noyées dans ces billes, on aperçoit de petites feuilles de fraisiers, le voyage commence.

Envoyez l’eau frémir .. 90° / 2′

A l’infusion, ca mousse rapidement, j’en conclue que ces petites billes n’aiment pas vraiment le chaud. Mais soit .. Après 2 minutes, les billes infusées sont intactes, dégageant une odeur de fraises chaudes, presque médicamenteuse en seconde note.

La liqueur quant à elle est bien foncée, ce qui s’explique par ces feuilles brisées.

Le parfum de fraises juteuses, tel qu’il ressortait des feuilles sèches, est moins prégnant.

En bouche, l’arôme fraisé, fraiseux .. l’arôme de fraise est présent mais n’est pas aussi puissant qu’au nez. Le thé noir ressort bien en premier note, c’est corsé et puissant, puis la seconde note libère ses saveurs de fraise ronde avant de devenir fraise juteuse en fin de bouche.

La longueur en bouche est plutôt bonne pour un thé aromatisé.

Fraise tochiotome noir, ou le thé à la fraise qui glisse littéralement sur le palais.

 

Poursuivons par le vert, un thé vert de Chine Sencha, qui sublime la plupart des thés vert aromatisés.

Des feuilles brisées de Sencha se libère cette fois un parfum de fraise des bois sucrée. La base est plus subtile, offrant à la fraise l’occasion de présenter d’autres saveurs.

Hop, 75° / 2′

A l’infusion, la fraise a quitté le nid, aucun parfum, rien, du thé vert et uniquement du thé vert.

Mais elle n’allait pas nous quitter comme ca, elle a fini dans nos tasses, nos tasses où vit une jolie liqueur jaune clair, qui sent la fraise des bois, la fraise subtile .. non pas la fraise sucrée à outrance mais cette petite et fine fraise à peine rougie que l’on cueille dans les bois.

La liqueur, à l’image des feuilles sèches, est subtile. Apparaît en première note le thé vert sur lequel se déploie ensuite la fraise.

La longueur en bouche est elle aussi agréable, laissant persister en bouche les saveurs du Sencha, qui présente une pointe d’amertume.

Voilà, bienvenue au printemps, poussez poussez jolies fraises ..

 

Enfin, soyez, vivez, rêvez, hurlez et buvez cette boisson symbole de cette paix qui n’est que faux espoir ..

Buvez la vie et l’insouciance ..

fraise-tochiotome-lupicia-10

Buvez, c’est l’heure du thé ..

 

ETTTT, joyeux bloganniversaire à mon amie Un bouquin dans la tasse, qui souffle aujourd’hui sa première bougie ! 

Lupicia ou un voyage au Japon en un clic

Fraise tochiotome noir, 6,40 € les 50g, 9,70 € dans leur belle boîte rouge.
Fraise tochiotome vert, 6,70€ les 50g, 10 € dans leur ronde boîte verte.

À très vite,

Thé mon oolong

Publicités

2 commentaires sur « Nous irons cueillir des fraises »

Laisser un commenthére

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s